Ligue des champions Concacaf: Montréal accède aux quarts de finale grâce à une performance déterminée

Mercredi soir au Stade Olympique, la foule de 21 505 personnes ne s’est pas fait entendre jusqu’à après le match.

C’était un bon indicateur du déroulement du match; plus excitant pour son importance, que son contenu. Pour l’impact, un match nul était suffisant et c’est exactement ce qui s’est produit. Le résultat leur propulse en quart de finale et leur permet de continuer à rêver d’être couronnés les rois de la région.

Sommaire du match

Le match s’est débute avec une bonne intensité. Dans la première minute de jeu, Bojan a eu la première bonne chance du match quand il s’est retrouvé un-à-un avec le gardien adversaire, mais n’a pas réussi à pousser la balle au-delà du gardien. Pas longtemps après, à l’autre bout, Bolaños a eu une excellente chance, mais Diop, qui s’est trébuché sur le même jeu, s’est remis pour faire un arrêt fort important dans le match. Après la chance, Jukka Raitala le nouveau capitaine de l’Impact, a paru se blesser, mais il a continué à jouer. Il n’a pas pu terminer le match par contre et a dû être remplacé par le nouvel arrivant Joel Waterman.

Deportivo Saprissa a eu une deuxième bonne chance de la demie à la 14e minute grâce à un centre tôt de Bolaños que Venegas n’a pas pu rediriger vers le cadre. Les centres tôt sont devenus un thème important de l’attaque des Costaricains, ce qu’a constaté Henry après le match.

Après un début de match bien rempli d’action, la partie a adopté un tempo plus lent. Les deux équipes essayaient de méticuleusement défaire leur adversaire lorsqu’ils avaient la balle et s’assuraient de ne pas faire d’erreurs quand ils la perdaient. Les matchs importants en égalité ça peut faire ça.

Il faut dire que Deportivo Saprissa avait un avantage en terme de possession, mais cela ne s’est pas manifesté en beaucoup de très bonnes chances. Ils ont tenu au-delà de 70 % de la balle, mais n’ont pas pu enregistrer un autre tir cadré après la première chance de Bolaños.

Christian Bolaños (Saprissa) essaye de s’échapper de Jorge Corrales. Photo prise par MexSport/CONCACAF

Juste avant mi-temps les Montréalais ont presque trouvé la marque. En 44e minute Brault-Guillard a effectué un dribble impressionnant pour finalement trouver Shome qui s’est retrouvé tout seul avec la balle près du point de penalty, mais n’a que trouve le gardien avec son tir.

Saprissa a commencé la deuxième demie avec un air plus offensif en construisant quelques attaques dangereuses, surtout de leur côté droit. L’impact en retour à déployé une ligne défensive de plus en plus profonde, invitant Saprissa à prendre un peu plus le contrôle du match. Cependant, au crédit des Montréalais, les visiteurs n’ont encore pas pu manifester peur possession de la balle en chances de qualité.

Dans les dernières vingt minutes du match, Saprissa a commencé à chercher le but dont ils avaient besoin avec un peu plus de désespération en faisant quelques changements offensifs. Ceci a ouvert le match un petit peu plus et a permis à l’Impact de créer quelques chances de leur côté aussi.

Néanmoins, l’attaque du Saprissa n’a pas pu générer beaucoup plus qu’un tir bien frappé de Torres que Diop a pu faire dévier et dont Bolaños a raté sa chance sur le rebond.

Le match ayant fini sans but, l’Impact se voit vainqueurs de la ronde grâce à leur avantage de buts à l’extérieur.

Observations

Ce n’était pas la plus belle performance, mais une dont Thierry Henry n’a “rien à dire” au sujet de la combativité remarquable de ses joueurs.

La grande question avant le match était si Thierry Henry essayerait de prendre avantage du fait qu’on joue chez lui et de pousser pour marquer des buts, ou plutôt garder un aire défensif, sachant qu’avec les deux buts marqués à l’extérieur, un match nul les envoient en quarts de finale. On a appris que c’était plutôt la seconde des deux options qu’il a choisi. On a vu une équipe qui était très bien organisée et essayait avant tout d’éviter les erreurs.

Dans son alignement, Henry a encore une fois opté pour une défense à cinq. Il y a eu deux changements par rapport aux titulaires de la semaine dernière. Luis Binks, le défenseur anglais âgé de 18 ans venant de Tottenham, a remplacé Rudy Camacho et le jeune Canadien Shamit Shome a remplacé Orji Okwonkwo, tous les deux à cause de blessures dans le match aller.

Les blessures deviennent un vrai souci pour l’équipe, qui aura maintenant un horaire chargé entre les matchs de la MLS et la Ligue des champions. Le docteur de l’équipe Dr Scott Delaney a déjà beaucoup de travail avec que deux matchs joués. Avant samedi, la plus grande question est si Orji Okwonkwo sera en forme pour jouer.

Note: le défenseur Clément Bayiha, éligible à représenter le Canada au niveau international n’était pas disponible pour le match puisqu’il continue à se rétablir d’une blessure à l’aine.

Joueur du match:

Clément Diop

Le gardien Sénégalais a fait la différence dans ce match. Il a sorti de son but pour faire un grand arrêt au début du match contre Christian Bolaños, le capitaine Costa Ricain et a également produit un arrêt décisif dans les dernières deux minutes du temps réglementaire pour dévier le tir puissant de Mariano Torres.

Plusieurs étaient surpris que Henry choisisse d’utiliser Diop, qui était le deuxième choix la saison dernière. Il n’a pas dit que le titulaire position est déterminée par contre; “Pour l’instant c’est celui qui joue, on va voir ce qui va se passer contre New England”.

D’autre part en Ligue des Champions

Atlanta United 3 – 0 FC Motagua (4-1 agg.)

Cruz Azul 4 – 0 Portmore United FC (6-1 agg.)

New York City FC 1 – 0 AD San Carlos (6-3 agg.)

Tigres 4 – 2 Alianza FC (5-4 agg.)

Club América 1 – 1 Comunicaciones FC, (2-2 agg.)  5-3 en tirs de barrage

Jeudi 27 Février:

Los Angeles FC – León (0-2) – 22h00 HE

Seattle Sounders – CD Olimpia (2-2) – 22h00 HE

À venir pour l’Impact

Le Bleu-blanc-noir est de retour au Stade Olympique samedi pour affronter New England dans leur match d’ouverture de la MLS. L’adversaire de la prochaine ronde en Ligue des champions, soit les Seattle Sounders ou CD Olimpia du Honduras, sera déterminé lorsqu’ils s’affrontent jeudi soir. On sait déjà que l’Impact sera hôte du match aller qui aura lieu entre le 10-12 Mars, avec le match retour se déroulant une semaine plus tard. L’horaire des matchs de quart de finale sera annoncée vendredi.

Photo prise par: MexSport/CONCACAF

Leave a Reply